20 ans après, Marseille rend hommage à Ibrahim Ali. Un devoir de mémoire collectif.

Parce que j'ai un devoir de mémoire tout simplement. Et que je crois que l'Amour est plus fort que la haine... à jamais. Cet article s'adresse à l'humain pacifiste en chacun(e) de nous.


> Le 21 février 1995, Marseille était le témoin d'un crime de haine... Ibrahim Ali Abdallah est assassiné par un colleur d’affiche du Front National. Ce soir-là vers 23h, il court avec les membres du groupe de rap B.VICE dans la rue Lechatelier, dans le XVe arrondissement de Marseille, pour attraper le dernier bus de nuit qui dessert leur quartier : la Savine. De retour de leur répétition pour un concert en faveur de l’association Sol En Si, ils veulent vite rentrer car beaucoup sont affamés pour cause de jeûne. Peu avant le carrefour des Aygalades, un premier groupe croise trois colleurs d’affiches du Front National qui décident de les poursuivre en voiture. Mais ceux-ci, apercevant dans le rétroviseur de leur 205 un autre groupe de jeunes venant dans leur direction, ils s’arrêtent au feu rouge et descendent de leur voiture pour tirer dans le tas. Ibrahim est atteint d’une balle perforante dans le dos et s’effondre dans les bras d’un de ses amis. Un crime absurde, que tout homme sensé dénonce... et que nous continuerons de ne pas oublier.

Ses proches, ses amis, des partisans du vivre ensemble, des militants antiracistes, des citoyens ordinaires vous invitent - comme chaque année - à ce 20ème Rassemblement citoyen et apolitique à la mémoire d’Ibrahim Ali Abdallah.

— lundi 16/02 :

• A 11h : Conférence de presse au Molotov


— jeudi 19/02

• A 19h30 : Projection-débat au Cinéma les Variétés du documentaire antifasciste « Acta Non Verba »

— samedi 21/02

De 14h à 15h30 : Commémoration au 4 chemin des Aygalades, 13015 Marseille


• A 17h30 : Mémoires en Marche vous propose un documentaire politique choc projeté pour la première fois à Marseille : "Français d'origine contrôlée" : récit d'un rendez-vous manqué avec la République. Documentaire réalisé par Mustapha Kessous et Jean Thomas Ceccaldi, construit en deux volets, l’un consacré aux années d'espérance, qui s'achèvent en 1998, l'autre à la désillusion et à l'amertume, après le 11 septembre 2001 et le score de Le Pen en 2002.
Projection-débat en présence de Mustapha Kessous, journaliste, et de Djamel Attalah, un des leaders de la marche pour l’égalité et contre le racisme.
Nous dédions cette soirée à la Mémoire de Zahir Boudjellal et Ibrahim Ali, tous deux victimes de crimes racistes à Marseille.
# Paf : 8 € avec le repas @ Cinéma Alhambra, 2 rue du Cinéma, 13016 Marseille
[ Réservez votre soirée auprès du cinéma au : 04 91 03 84 66 ]

Et surtout, n'hésitez pas à faire tourner l'information autour de vous... parce que le combat continue, plus que jamais. Et ça restera "nous contre eux", et pas "nous contre nous-mêmes". Paix.
Share:

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

A la Une ...on Mars

Bledardise is the new cool ! Découvrez une marque AFRO[disiaque]...

Bledardise c'est une marque à l'univers Hype et Afro, mon gros coup de cœur lyonnais. Utiliser les clichés pour en faire des messag...

Who is Shee ?

Ma photo

Nusha, marseillaise née à l'étranger, installée entre Lyon, où elle vit, et la lune, qu'elle vise, afin de toujours retomber dans les étoiles. Un peu blogueuse. Un peu attachée de presse. Un peu agent artistique. Beaucoup globe-trotteuse. Très communicante et attachiante. Aime le vintage, les sneakers, les bons plans et ne peut vivre sans musique.

Rechercher dans ce blog

Blog Archive

Com' on the Moon

Shee can translate